interdite de vote lors de l’AG élective, la ligue d’Oran d’athlétisme se défend

Le président de la ligue d’athlétisme d’Oran,
Brahim Amour a estimé samedi que son instance n’est pas responsable de
l’absence d’aucun représentant lors de l’assemblée générale (AG) ordinaire
de la Fédération algérienne de la discipline, ce qui lui a valu d’être
interdite de vote lors de l’AG élective qui sera refaite mardi.
“Le motif évoqué pour nous priver de notre droit de voter lors de l’AG
élective a trait à notre absence lors de l’AG ordinaire de la FAA, alors
qu’à l’époque, notre ligue n’avait pas encore élu son président”, a
souligné ce responsable dans une déclaration à l’APS.
“La programmation de l’AG élective de notre ligue n’est pas du ressort
de cette dernière. C’est la direction locale de la jeunesse et des sports
qui s’en charge et cette dernière a programmé notre AG le 25 janvier, soit
le lendemain de l’AG ordinaire de la FAA”, a-t-il poursuivi.
Brahim Amour, qui a été élu pour un nouveau mandat à la tête de la
ligue d’Oran d’athlétisme, a fait savoir, en outre, avoir transmis un
recours aux services concernés au niveau du ministère de la Jeunesse et des
Sports (MJS), “dans l’espoir de nous rétablir dans nos droits”.
Il a rappelé, au passage, qu’il avait participé “le plus normalement du
monde à l’AG élective de la FAA en début de ce mois”, et dont les résultats
ont été annulés par la commission du suivi du processus du renouvellement
des instances sportives relevant du MJS.
Pour rappel, le candidat perdant lors de l’AG élective de la FAA,
Yacine Louil a formulé un recours auprès de la commission nationale de
suivi du processus de renouvellement des instances sportives, qui a décidé
en milieu de semaine d’invalider les résultats des premières élections
remportées par Farid Boukaïs. L’AG élective a été reprogrammée pour mardi
prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *