L’OMS dévoile un plan global pour endiguer les maladies tropicales négligées d’ici 2020

 

8400977f3fa6453345d41753097cf350_XL

Un plan global pour accélérer l’éradication d’ici 2020 des maladies tropicales négligées (MTN), qui touchent aujourd’hui plus d’un milliard de personnes vulnérables dans le monde, a été dévoilé jeudi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

“Des millions de personnes souffrent de maladies tropicales négligées dévastatrices liées à des questions WASH [d’accès à l’eau, d’assainissement et d’hygiène] telles que les helminthiases transmises par le sol, la maladie du ver de Guinée, le trachome et la schistosomiase. Toutes ces maladies affectent principalement les enfants”, a déploré la Directrice du Département santé publique, environnement et déterminants sociaux de la santé à l’OMS, Dr. Maria Neira, cité par un communiqué de l’OMS.

En 2015, plus de 660 millions de personnes n’ont pas eu accès à des sources d’eau améliorées et près de 2,5 milliards de personnes n’ont pas bénéficié de services d’assainissement, indique un rapport publié récemment par l’OMS.

D’après ce même rapport, les maladies tropicales négligées coûtent chaque année la vie à plus de 500 millions de personnes.

“Des solutions existent, comme l’accès à l’eau potable, la gestion des excréments humains, l’amélioration de l’hygiène et la gestion environnementale ciblée. Ces mesures améliorent non seulement la santé, mais réduisent également la pauvreté”, a-t-elle ajouté.

Les interventions ciblées en matière d’accès à l’eau et d’assainissement ont pour but de soutenir les efforts en cours pour lutter contre 16 des 17 maladies tropicales négligées qui touchent plus d’un milliard de personnes parmi les populations les plus pauvres et vulnérables du monde, a précisé l’OMS.

En plus de l’amélioration des services d’accès à l’eau, d’assainissement et d’hygiène, l’OMS préconise quatre autres stratégies d’intervention pour mettre fin aux maladies tropicales négligées: la chimiothérapie préventive, une gestion des maladies innovante et renforcée, la lutte antivectorielle et l’accès à des services vétérinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *