M. Mohamed Ali Boughazi prend ses fonctions à la tête du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial

Le nouveau ministre du Tourisme, de l’Artisanat
et du Travail familial, Mohamed Ali Boughazi, a pris lundi ses fonctions,
en remplacement de M. Mohamed Hamidou, suite au remaniement ministériel
opéré, dimanche, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Dans une allocution lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, tenue
au siège du ministère à Alger, M. Boughazi a fait part de sa gratitude et
de ses remerciements au Président de la République pour la confiance placée
en sa personne en vue de gérer le secteur du Tourisme, de l’Artisanat et du
Travail familial, qui est, a-t-il dit, un secteur ” sensible et vital,
notamment en matière de création de richesses”.
Le ministre a évoqué, à l’occasion, la situation difficile et
exceptionnelle que vit l’Algérie, à l’instar des autres pays du monde, en
raison de la pandémie de Coronavirus. Une situation sanitaire qui a, a-t-il
dit, paralysé des secteurs entiers de l’économie nationale, notamment le
tourisme qui dépend du déplacement de la population et du transport.
Grâce aux “décisions sages du Président de la République, l’Algérie a pu
maîtriser dans une large mesure, les répercussions de cette pandémie et
amorce aujourd’hui une nouvelle étape de sa vie institutionnelle en
renouant avec son peuple pour choisir ses représentants à la lumière de
changements et concepts nouveaux, à même de lui assurer un avenir
prometteur”, estime le nouveau ministre.
Selon M. Boughazi, le secteur du Tourisme est appelé à ” s’adapter de
manière rapide, avec génie et sens créatif, à la situation induite par la
crise sanitaire et ce qu’elle entraînera comme grands effets, et ce en vue
de relever les défis et faire contribuer le secteur à la relance du train
de développement dans le pays”.
Pour le nouveau ministre, le secteur est ” stratégique, au vu des atouts
de l’Algérie, des aouts qui doivent être exploités et devenir, par la
suite, une alternative aux hydrocarbures dans la création de richesses et
de nouveaux emplois”.
Après avoir félicité le nouveau ministre, M. Mohamed Hamidou a appelé les
cadres du ministère à l’assister dans ses missions à l’effet d’asseoir “une
véritable industrie de tourisme permettant de mettre un terme à la
dépendance aux recettes des hydrocarbures”.
AMINE.R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *